Fils de dragon

(Pearl Buck)

  Ma note : 16/20

  • Littérature Classique
  • Papier

    Conseillé par Masse Critique


    Ma PAL*, et même ma PEC** dépassent ces temps-ci tous les records, aussi avais-je décidé de ne plus rien y ajouter jusqu'à ce qu'elles aient diminué de façon significative. Mais quand en parcourant par curiosité la liste de la dernière Masse Critique, je suis tombée sur cet ouvrage que je ne connaissais pas de la grandissime Pearl Buck, je n'ai pas pu résister !

    Pearl Buck, c'est une de mes premières rencontres littéraires et surtout un de mes plus gros coups de foudre : elle m'a appris ce que c'était que d'être une femme quand je n'étais encore qu'une enfant. Elle m'a appris tant de choses sur la vie, elle m'a fait tant comprendre sur moi-même. Vent d'Est, vent d'ouest, Pavillon de femmes, La mère, Un c½ur fier... Défilé de femmes toutes plus charismatiques les unes que les autres, riches de leur culture et de leur passé, avides de futur. Pearl Buck pour moi, c'est la féminité dans son ensemble : force et sensibilité, sagesse et légèreté, docilité et obstination... Tout ce qui fait de nous ce que nous sommes. « Fils de Dragon » est un roman plus masculin, bien que la présence des femmes l'équilibre. Ling Sao, Jade, Pansiao et même Orchid ou la fille aînée, chacune a son propre caractère, ses faiblesses et ses forces qui contrebalancent le côté guerrier des hommes.

    Pearl Buck dépeint le quotidien d'une famille paysanne aisée, engloutie par le tourbillon d'une invasion brutale. Eux dont la vie calme était jusqu'alors centrée sur la terre et leurs enfants vont devoir s'ouvrir au monde. Sans rien nous épargner de la violence à laquelle ces gens simples se trouvent confrontés, elle nous embarque avec eux dans une résistance dure et amère. Plus que de chasser leur ennemi pourtant bestial et cruel, leur volonté farouche est de ramener la paix dans leur pays. Des sentiments universels subtilement teintés de culture chinoise qui trouvent facilement leur chemin dans le c½ur du lecteur.

    J'aime ces romans qui vous font ressentir, qui vous touchent comme si vous en faisiez partie. J'aime changer de vie en lisant – et réaliser à quel point ma vie est confortable au regard d'autres – et plus que tout, j'aime cet éclair qui me traverse quand ce que je lis fait écho à mes propres perceptions de la vie.

    Merci Babelio pour cette belle découverte.


    * Pile A Lire
    ** Pile En Cours


    Laisser un Commentaire

    Pour éviter les abus, les commentaires ne sont visibles qu'après modération. Promis, je fais au plus vite ;)